• Commentaires reçus

    3 octobre 2010
    Vers -30 000 ans, de tous les primates, seul homo sapiens sapiens reste sur la scène. Le cannibalisme se ritualise dans le sacrifice religieux. La notion de propriété se précise, les langues se diversifient, on assiste à une acélération de la complexification: division du travail, habitation, pouvoir de l'homme sur la femme, interdits..
    Au 21 ème siecle, la société ne remet-elle pas en cause toute cette évolution historique? On assiste peut-être à une sorte de mutation. Est la fin de l'ordre rituel multi millénaire?

    3 octobre 2010
     J. Attali affirme: vers - 20 000 ans, ces primates (les Homo sapiens sapiens) s'installent au moyen-orient. C'est aller un peu vite et oublier les grands mythes de l'Humanité. On élimine trop facilement la légende de l'Atlandide.
    A. Slosman dans "la grande hypothèse", délire t'il en plaçant l'Atlandide au large des Açores et sa disparition il y a entre 12 et 14 000 ans? Le récit de Platon s'interrompt brutalement, pour moi il y a là un profond mystère. N'oublions pas non plus les mythes d'Amérique du sud (pérou...) qui lui ressemblent étrangement.
    « BIEN LIREL'affaire Bogdanov -le blog de berneri- »

  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Octobre 2010 à 10:30
    "Le visage de Dieu" est dans la continuité des autre publications des Bogdanov (Dieu et la science, avant le Big Bang...). Ici, on attend l'exploitation des données du satellite Planck en 2012. On découvrira peut-être, sinon le visage de Dieu, mais "tout au fond du gouffre du temps, mystérieux et splendide, l'instant même de la création".
    On attend avec impatience la suite de cette aventure.
    Par ailleurs, ma recherche continue sur la théorie des Bogdanov concernant l'instant zéro, avant le mur de Planck et le temps imaginaire pur, temps de l'information.
    Tous les commentaires à ce sujet sont les bienvenus!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :